:: Elysia :: Umbraria :: Capitales :: Ville Basse Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Première rencontre avec un grand Malak(PV Kuroi)

avatar
Messages : 13

Feuille de personnage
Techniques:
Inventaires:
Sam 10 Mar - 20:25
Le maître de la demi-elfe était quelqu'un de riche et aimait le démontrer en portant des habits extravagants et couteux, beaucoup ne connaissaient que la personnalité et le comportement qu'il adoptait en présence des autres, rares étaient ceux qui savaient comment il se comportait avec ces esclaves et ceux qui travaillaient pour lui, il prenait du plaisir à maltraité ses esclaves et ceux qui travaillaient à son compte était mal payé, travaillait plus que les autres pour une paye misérable, un homme cruel envers ceux qu'il avait à sa botte.

Il arrivait une fois de temps en temps que ce dernier se défoulait sur ses esclaves, et ce jour-là en était un, n'ayant aucun droit, ces derniers ne pouvaient que subir le traitement de leur ignoble maitre, ce jour-là son choix avait été Iliéna, il avait donc fait convoquer cette dernière comme à son habitude dans une salle qui servait de salle de sanction ou de défoulement selon l'humeur de cet odieux personnage qui était le propriétaire de la jeune femme.

Elle se demandait toujours pourquoi avait-il choisit cette salle, spacieuse et des fenêtres partout, il était très facile pour les yeux extérieurs de voir ce qu'il se déroulait en ce lieu.

Quelques minutes plus tard, Iliéna arriva accompagnée d'un garde, menottée aux poignets et aux jambes comme la plupart du temps quand elle n'était pas à l'extérieur et effectuait des tâches pour son ignoble possesseur.

L'avantage d'avoir du sang elfe, c'était que la plupart des traces d'agressions physiques disparaissaient, tant que ces marques n'entaillaient pas sa chair et que son corps ne vieillissait pas.

Refermant les portes derrière lui, le garde était partie et maintenant il ne restait que le bruit des pas de l'homme en face d'elle et des cliquetis de ses chaines, elle savait ce qui allait s'ensuivre et avait maintenant une certaine habitude à la douleur, encaissant sans réaction toute agression physique dont elle était la cible.

Le premier coup ne tarda pas et atteignit le demi-elfe violemment, l'envoyant au sol, on pouvait entendre les sont des coups atteignant l'esclave, le souffle rauque de l'homme et les cliquetis du fer qui restreignait les mouvements de cette dernière, aucun gémissement ni cri de douleur ne faisait écho dans la salle.

Le regard de cette dernière était rivé sur une des fenêtres, un regard vide d'expression, pendant que son maitre s'acharnait à la ruée de coups, elle sembla apercevoir une ombre pendant une seconde à travers d'une des fenêtres qui disparut aussitôt, était-ce une illusion?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 61

Feuille de personnage
Techniques:
Inventaires:
Voir le profil de l'utilisateur




Kuroi Ame
Grand Malak de la Mort, du Chaos et des Ténèbres
Mar 13 Mar - 16:38
Umbraria. Ce monde corrompu par la haine. Un monde dans lequel la reine a succombé à la folie. Oui, c'est là que le Grand Malak de la mort, du chaos et des ténèbres posa le pied après tant d'années à rester dans le monde onirique à essayer de calmer la rage qu'il ressentait au fond de son coeur. D'ailleurs cela avait porté ces fruits. puisqu'il avait réussi à enfouir cela au plus profond de lui-même pour avoir les idées claires. Sinon, s'il n'avait pas pris le temps de calmer sa colère et était revenu dès qu'il l'avait pu, il aurait surement fait un carnage quelque part et y aurait sans aucun doute laissé sa vie. Mourir, alors qu'il représente la mort. Ce serait quelque peu pathétique. Enfin, il avait beaucoup trop de choses à faire, il ne pouvait se permettre de mourir aussi stupidement. Se faire tuer de la main d'un homme, ça jamais il ne le permettrait. Ces êtres ingrats allaient tous payer leur trahison et cela même si aucune des autres Grands Malaks souhaite l'aider dans cette tâche. De toute façon, la solitude sa le connaît, il a passé une grande partie de sa vie seule avec le poids de son pouvoir de prendre la vie. Ces frères et soeurs avaient tous leur idée, leur motivation et il n'allait pas essayer de les convaincre de changer. Ils sont tous aussi têtu que lui, c'est une perte de temps. Bref, affronter les hommes ne sera pas facile pour un Malak affaiblis, mais tous devaient disparaître. Tout effacer pour recommencer....

Bref, le voilà tout près de la ville basse. Sa première impression de cet endroit est bien simple. Sinistre et dégueulasse. Kuroi n'avait même pas encore franchi les portes et pourtant il avait déjà cette sensation que cet endroit n'était pas très accueillant, comme l'était la capitale d'Elysia autrefois. Le palais que l'on voyait au loin était magnifique comparé au mur qui entoure la ville. Pourquoi allait-il là d'ailleurs? Pour un Malak c'était vraiment risqué, surtout si on le reconnaissait. Il n'a plus aucun ami ici, en fait, il n'a plus d'ami tout court dans le monde des hommes. Malgré tout, il y est allé. Sans doute sur un coup de tête, car il savait que même s'il le voulait vraiment, il ne pourrait pas pénétrer le palais pour retrouver cette personne. Si bien sûr, elle était bien ici.

Kuroi décida tout de même de tenter sa chance, puis si au bout du compte il doit renoncer, il aura une idée de l'endroit pour l'avenir s'il revenait dans le coin. Les portes de la ville n'étaient plus très loin et déjà un problème lui faisait face. Des hommes contrôlaient chaque entrée dans la capitale. Des hommes de la reine Uthyr bien sûr, des sorciers probablement, donc des personnes qui pourraient sans le moindre doute le reconnaître. Les êtres éternels d'Umbraria sont des vrais casses pieds. À Luminaria, le Malak n'aurait pas ce problème. Ne pouvant pas se permettre de se faire arrêter dès l'entrée, Kuroï décida de se la jouer discret pour pénétrer la ville. Il changea de direction, attendit le bon moment et se rapprocha des murs qui entourent la ville. Une fois cela fait, il se cacha dans l'ombre et passa derrière les hommes qui surveillaient la porte. Par chance, la discrétion c'est un domaine dans lequel il est doué.

Désormais à l'intérieur de la ville, le Malak de la mort reprit sa route vers le palais noir. Il enfila rapidement la capuche de son manteau vert pour cacher son visage. En plus, comme ça il n'a même pas l'air louche, cette ville semblait être pleine de malfrat, donc tant qu'il faisait profil bas, personne ne viendrait l'emmerder. Il ne s'était pas trompé du coup, l'intérieur était encore plus répugnant que l'extérieur. Les gens ici semblaient vivre dans la misère. Un endroit franchement misérable à son avis. Il tenta bien vite de faire abstraction à ce qui l'entourait, de toute façon que pouvait-il faire? Rien du tout. Il était impuissant et de toute façon avait-il envie de leur venir en aide? Au fond oui, mais ça il ne l'avouera jamais. Les aider pour ensuite les anéantir plus tard, une fois de plus c'est une perte de temps.

Le palais était tout près maintenant. Plus il s'en approchait, plus les bâtiments se faisaient luxueux et la surveillance était plus accru. Chaque chemin était surveillé par les hommes de la reine. Il devait se rendre à l'évidence, s'il continuait de se rapprocher du palais, il tomberait sur tout un tas de gardes qui allait finir par lui causer des ennuis. Même être discret risquait d'être difficile avec autant de monde dans les parages et s'il venait à se faire attraper, ça serait vraiment une catastrophe. Ça ne l'enchantait pas vraiment de devoir renoncer, mais il n'avait pas d'autre choix. Il du admettre que seul, il ne pourrait rien faire contre la reine Uthyr et ses partisans. Serait-il donc obligé de devoir s'allier à des hommes pour parvenir à atteindre la reine? Ça lui donnait presque envie de vomir. Il n'aurait cependant pas le choix de trouver des gens pour se servir d'eux pour les prochaines batailles à venir. Ça allait prendre du temps, mais c'était ainsi.

Kuroi fit finalement demi-tour après avoir laissé échapper un soupir. Rester planter là le rendrait suspect, il devait bouger. Partir d'ici, car il n'avait pas beaucoup de chance de trouver des alliés dans le coin. Luminaria serait sans doute l'endroit où il trouverait tout un tas de personne, mais avait-il vraiment envie de s'allier à des machines horribles et des gens complètement stupides? Le Malak n'emprunta pas le même chemin, afin de connaître un peu plus la ville. Connaître les environs est toujours un avantage. Il s'arrêta de nouveau en apercevant une scène par la fenêtre. Une jeune femme se faisait frapper, par ce qui devait être son maître. Kuroi resta quelques secondes là, les poings serrés alors qu'il assistait à cette torture. En plus, cet homme ne se cachait même pas, il avait choisit cette salle exprès pour qu'on voit tout. Il devait se convaincre de ne pas agir, mais son coeur lui disait complètement autre chose. L'injustice, ça le rendait malade. Il avait toujours oeuvré dans ce but autrefois, mais aujourd'hui à quoi ça servirait? Sauver une pauvre fille, pour qu'ensuite quoi? Elle disparaît avec les autres? Ou peut-être s'en faire un allié? Non, une esclave où peu importe ce qu'elle était, ne pourrait pas l'aider réellement. Alors la seule chose à faire était de partir et ne pas regarder en arrière. Il ne pouvait se permettre de perdre son temps à aider des gens déjà condamner.

Alors pourquoi était-il en train de s'infiltrer à l'intérieur de cette baraque? Non, c'était impossible pour lui de fermer les yeux sur cette injustice, tant pis si au final cet acte ne servait à rien. Utilisant une fois de plus son pouvoir des ombres pour entrer à l'intérieur. Passant par la première porte qu'il avait trouvée. Il ne tomba sur personne sur le chemin jusqu'à la pièce en question. Ce ne fut pas long qu'il était déjà arrivé, discrètement, il se glissa derrière l'homme avant de s'avancer vers lui tout en sortant de l'ombre, reprenant ainsi sa forme. Il empoigna l'une de ces épées, à ce moment l'homme qu'il s'apprêtait à tuer lâcha sa victime pour se retourner alerté par les bruits de pas. Alors qu'il allait ouvrir la bouche, sans doute pour alerté quelqu'un, le Malak des ténèbres enfonça son épée dans la gorge de l'homme. Kuroi prit sa seconde épée et lui transperça la poitrine sans la moindre hésitation. Il n'avait jamais voulu prendre une vie inutilement, mais désormais, plus rien ne le retiendrait. Il retira ces épées et les rangea, alors que le corps de l'homme tombait au sol. Le Grand Malak observa l'homme qu'il venait d'abattre avant de tourner la tête vers la jeune femme à côté de son éternel regard froid, bien qu'il était caché par la capuche. Il s'avança vers elle et il brisa les chaines qui la retenait, cette fois ci grâce à une force hors du commun. Il les brisa en les serrant dans ces mains avant de s'éloigner en prenant la parole.

- T’es libre gamine. Cette ordure t'emmerdera plus, mais dégage avant que quelqu'un te voit.

Après ces mots, Kuroï se retourna pour repartir. Rapide et efficace. Il n'y a personne qui a vu, mais avec toutes ces fenêtres, ils finiraient par se faire attraper s'il trainait ici trop longtemps. Gardant toujours sa capuche sur la tête, il reprit le même chemin pour s'échapper de cet endroit. Non, il ne s'assura pas un seul instant de savoir comment elle allait, si elle peut s'enfuir, il était persuadé qu'elle se forcerait à marcher. Puis, il n'allait pas non plus la porter pour la sortir de là. Tout dépend d'elle maintenant, lui il se casse d'ici. Il n'a plus rien à y faire, d'ailleurs il n'aurait jamais de l'agir de la sorte, mais c'était plus fort que lui. Son sens de la justice ne l'a pas complètement quitté.

_________________
KUROI AME ☼
« Ce n'est que mon opinion... Mais quand il s'agit d'enseigner la discipline à quelqu'un, je crois que la douleur est la méthode la plus efficace.»

Yamashita d'Épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 13

Feuille de personnage
Techniques:
Inventaires:
Mar 13 Mar - 19:33
Elle avait cru à une illusion en voyant une ombre passe derrière les fenêtres, évidemment, qui viendraient porter secours à une demi-elfe qui de plus est une esclave, elle avait mal partout et quelques contusions à certains endroits, ignorant la douleur de toute sa volonté, elle aperçut un mouvement rapide du coin des yeux, quelque chose émergeait de l'ombre et se formait rapidement en une forme humaine, un... sorcier?

Ce dernier s'approchait rapidement du maitre d'Iliéna, ce dernier se retourna au sont des pas et comptaient appeler la garde, la jeune femme tenta de ce relevé ce qui ne fut pas simple étant donne la douleur et les chaines qui entravaient ses mouvements, tentant de s'approcher de l'ignoble humain qui la torturait dès qu'il en avait l'occasion et le réduire au silence simplement en lui couvrant sa bouche, elle était proche de son but et eut le temps de reculer quand une épée s'enfonça dans la gorge de l'humain puis une deuxième dans sa poitrine.

L'arme encore présente dans la gorge de l'humain l'empêchait d'émettre un son audible, le sang gicla, atterrissant sur le visage de la jeune femme et sur sa tenue, se répandant également sur le sol de la pièce, retombant au sol, son regard se posa sur celui qui venait de tué son maitre, croisant un regard froid qu'elle avait bien aperçu étant donné qu'elle était au sol.

Ce dernier s'approchait, après s'être mis au niveau des entraves de du demi-elfe, il brisa ces dernières sans aucun effort apparent, lui annonçant qu'elle était libre maintenant et qu'elle devait filer rapidement si elle ne voulait pas finir captive à nouveau. Se relevant tant bien que mal, elle observa celui qui venait de la sauver, le suivant d'un pas mal assuré, le rattrapant finalement dans un coin relativement bien éclairé, elle l'intercepta.

Le regardant droit dans les yeux de son regard azur, les blessures qu'elle avait au visage commencé clairement à disparaitre petit à petit, son interlocuteur juste en face d'elle pouvait surement sans rendre compte étant donné que le visage de la demi-elfe était en partie éclairé par la source de lumière présente sur le mur d'en face, il pouvait également voir les taches de sang présente sur le visage d'Iliéna, elle hésita un peu, cherchant ces mots.

- Merci pour ton aide, je ne sais pas si tu es un sorcier ou autres, mais contrairement à toi je ne peux pas me dissimuler dans l'ombre, et cet endroit est constamment surveillé par la garde de l'homme que tu viens d'abattre.

Un regard suppliant se dessina sur le visage de l'ancienne esclave, regardant toujours son interlocuteur dans les yeux.

- Peux-tu m'aider à sortir d'ici? S'ilteplait... je te revaudrai ça...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 61

Feuille de personnage
Techniques:
Inventaires:
Voir le profil de l'utilisateur




Kuroi Ame
Grand Malak de la Mort, du Chaos et des Ténèbres
Mer 14 Mar - 17:34
Ce sens de la justice qui finira tout ou tard par le perdre. Venir sauver cette jeune femme, alors que tout à l'heure, lorsqu'il marchait dans les rues de la ville basse, il en avait vu des tas d'esclaves qui semblaient tous en piteux état. Il n'est pas allé les sauver pour autant ceux-là. Enfin, là c'était pratiquement un spectacle que donnait cet homme, désormais mort, c'était juste impossible de détournés les yeux de cette scène et faire comme si rien n'était arrivé. Impossible pour le Grand Malak de la mort en tout cas. Il était à peine arrivé ici et déjà l'horreur lui sautait aux yeux. Umbraria est vraiment un monde horrible. Bon Luminaria n'est pas vraiment mieux à ses yeux du coup. Franchement, Kuroï se demandait vraiment, comment Koi, Hikari et même Seiu pouvait voir encore le potentiel dans un monde pareil. D'un côté, on a un monde qui est en guerre constante entre eux et qui traite leur semblable comme des ordures et de l'autre des idiots ce croyant plus fort que tout et n'importe quoi et donc piétine sans état d'âme les Malaks et la magie qui les protègent. Ils sont tous les deux aussi pire l'un que l'autre, ce qui donnerait pratiquement envie à Kuroï de s'enfermer quelque part dans le monde onirique pour ne plus jamais en sortir et les laissés s'entretuer, mais bon sa rage intérieure l'empêche de rester les bras croisés et s'il ne fait rien, il finira tout ou tard par se faire tuer lui aussi.

Bref, le jeune homme avait fait rapidement demi-tour pour repartir par là où il était entré. En espérant encore une fois ne croiser personne sur son chemin. Il allait devoir être discret une fois de plus pour en sortir sinon. D'ailleurs, il avait complètement laissé tomber la pauvre victime, la laissant dans la grande pièce vitrée toute seule. Ce n'était plus son problème désormais, il l'avait sauvé de la torture de son maître où peu importe ce qu'il est pour elle. Elle est libre maintenant... Bon s'il s'écoutait, il aurait sans doute voulu la sortir de cet endroit également, mais non, c'est une perte de temps monstrueuse. Puis resté dans le coin trop longtemps était une mauvaise idée, la reine Uthyr avait peut-être la possibilité de sentir sa présence qui sait? S'encombrer d'une gamine, qui ne semble pas savoir battre, mauvaise idée.

C'est en râlant contre lui-même intérieurement sur son comportement qu'il quitta la pièce pour retourner dans le couloir qu'il avait emprunté un peu plus tôt. Il marchait tranquillement et discrètement, vérifiant chaque coin comme il l'avait fait en arrivant. L'ombre n'est malheureusement pas partout. Le Grand Malak continuait son chemin quand soudainement, il entendit des pas derrière lui. Un pas lent, il devinait qui était là. Il tourna la tête dans sa direction et plongea ces yeux bleus clairs dans ceux de la jeune femme qu'il venait de sauver. Le Malak l'observa en silence, alors qu'elle semblait hésitante. Il haussa un sourcil en ce demandant ce qu'elle lui voulait. Il avait quand même une petite idée et il ne s'était pas trompé.

- Merci pour ton aide, je ne sais pas si tu es un sorcier ou autres, mais contrairement à toi je ne peux pas me dissimuler dans l'ombre, et cet endroit est constamment surveillé par la garde de l'homme que tu viens d'abattre.

Se faire prendre pour un sorcier, le fit grincer des dents, mais il ne dit rien à cela, sinon il allait se griller tout seul. Elle a l'air inoffensive, mais il n'allait pas lui révéler sa véritable identité juste parce qu'il se sent insulté. Il ne pouvait faire confiance à personne dans ce monde et certainement pas à une esclave. C'est l'impression qu'elle lui donne, mais il peut peut-être se tromper. Enfin, comme il le pensait, elle n'était pas venu jusqu'à lui pour le fun. Elle voulait de l'aide, ce qui est plutôt normal du coup. Son visage suppliant démontrait à quel point elle tenait à sortir d'ici.

- Peux-tu m'aider à sortir d'ici? S'ilteplait... je te revaudrai ça...

Le Malak des ténèbres détourna le regard, hésitant. Écouter ce que lui dit son cerveau ou ce que lui dit son coeur? Bon sang, c'était chiant, mais il n'avait pas beaucoup de temps pour prendre une décision. Kuroi lui tourna le dos prêt à reprendre son chemin, mais tout d'abord il lui lança de sa voix glaciale.

- Tss... Très bien, je vais t'aider. Mais ne traine pas derrière, sinon je t'abandonne ici.

Au moins ça a le mérite d'être clair. Il ne se laisserait pas attraper, même si au final il doit laisser tomber la personne qu'il était venu sauver. Ce serait sans doute à contre coeur, mais il n'avait pas le choix d'agir de cette façon. Sans plus attendre, il continua d'avancer dans les couloirs, il croisa plusieurs gardes. Il était tout en pause déjeuné lorsqu'il était entré ou quoi? Il arriva finalement jusqu'à la porte où il était entrée quelques minutes plus tôt. Parfois, il jetait des regards derrière lui pour être sûr que la jeune fille suivait toujours. Elle était désormais gardée par deux gardes. Le Grand Malak jura en silence. Il pourrait leur passer sous le nez facilement s'il était seul, mais voilà il ne l'était pas. Un soupir discret franchit ces lèvres alors qu'il tournait la tête vers la gamine. Il lui fit signe de ne pas bouger de sa position. Sans attendre davantage, il sortit ces épées, sortie de sa cachette et se jeta sur les deux hommes qui ne le virent pas arriver à temps. Il leur porta un coup fatal rapidement et les deux corps s'écroulèrent par terre. Une vraie boucherie aujourd'hui dite donc. Parfois, la discrétion c'est bien, mais c'est long pour rien. Le Malak s'avança vers la porte et se tourna dans la direction où il avait laissé la jeune esclave.

- Hey ramène toi. On part d'ici maintenant.

Il attendit qu'elle le rejoigne avant de sortir, tout en regardant autour de lui pour éviter d'être surpris à son tour. Ils n'ont pas l'air d'avoir découvert le corps de leur maître, mais ils finiront bien par le trouver et quand ça sera le cas, le malak préfèrerait ne plus être dans le coin.

_________________
KUROI AME ☼
« Ce n'est que mon opinion... Mais quand il s'agit d'enseigner la discipline à quelqu'un, je crois que la douleur est la méthode la plus efficace.»

Yamashita d'Épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 13

Feuille de personnage
Techniques:
Inventaires:
Jeu 15 Mar - 0:59
On peut dire que la journée allait être mouvementée, en premier lieu lorsqu'elle était en train de recevoir sa "punition" qui sont infligées aux esclaves pour de multiples raisons toute les plus farfelus les unes que les autres, un être doté de pouvoirs magiques débarqua dans l'habitation de son maitre, tuant ce dernier avec précision et netteté.

Puis, cet homme, annonça a la demi-elfe qu'elle était libre et ferait mieux de déguerpir rapidement si elle ne voulait pas se faire capturée à nouveau, malgré la douleur qu'elle tentait de supporter tant bien que mal, elle se força à se maintenir debout, suivant d'un pas lent son sauveur, lui demandant de l'aide pour qu'elle puisse s'enfuir du lieu où ils se trouvaient actuellement tous les deux, dans son état, elle pouvait clairement pas faire cela toute seule.

Il acquiesça finalement, a condition qu'elle ne traine pas, le pourcentage de chance qu'ils puissent tous les deux s'enfuir de ce lieu redonnait de l'espoir à Iliéna, avec détermination elle ignora le peu de douleur restante dans son corps et avança, suivant celui qui l'avait sauvée.

Se faisant la plus silencieuse possible, elle suivait sans faire de bruit celui qui la précédait, heureusement qu'elle ne portait pas de chaussures à talons où ils se seraient fait repérer depuis longtemps, s'arrêtant sans aucun bruit quand il lui en fit signe, elle observait ce que le grand Malak s'apprêtait à faire, il portait à la fois des coups furtifs, précis et mortel, elle pouvait s'estimer heureuse de l'avoir pour allié, que cela soit temporaire ou non.

Ce dernier était arrivée devant la porte et fit comprendre à Iliéna que la voie était libre et donc qu'ils pouvaient avancer, elle se sentait récupérer des forces et pouvait maintenant utiliser sa magie, traversant la porte à son tour, la jeune femme étouffa un soupir, les gardes ne semblaient pas encore avoir découvert l'assassinat.

À partir de maintenant il valait mieux que les deux protagonistes restent le plus discret possible, ce qui pourrait être plus compliqué que prévu en voyant le nombre de gardes qui patrouillait les allées de l'habitation, observant les va et viens de ces derniers, elle interpella silencieusement la personne l'accompagnant; lui indiquant du doigt les allées et venues des gardes, en étant attentif on pouvait remarquer qu'il y avait des zones d'ombre à certains endroits et que les patrouilles n'étaient pas synchronisées.

Ils avaient tous les deux maintenant deux possibilités, tenté de sortir furtivement ou simplement éliminer les gardes un par un, ce qui serait faisable mais avait de grandes chances de les faire repérer s'ils s'y prenaient mal, dans le dos de son partenaire du moment, elle attendait de voir le choix qu'il allait faire, la furtivité ou la tuerie?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 61

Feuille de personnage
Techniques:
Inventaires:
Voir le profil de l'utilisateur




Kuroi Ame
Grand Malak de la Mort, du Chaos et des Ténèbres
Ven 16 Mar - 22:06
Kuroi attendait patiemment près de la porte, alors que la jeune fille qui l'accompagnait s'avançait vers lui. Par chance, cette dernière avait été discrète jusqu'ici. Il n'était pas tombé sur quelqu'un de trop stupide ou de trop maladroit qui aurait immédiatement attiré l'attention des gardes de la maison. Elle l'écoutait aussi sans dire un mot, ce qui était bien, car il n'avait pas envie de commencer à se prendre la tête avec cette esclave. Déjà, les gardes lui cassaient les pieds, ça serait le comble d'avoir en plus cette fille sur le dos. Bon d'un côté, elle n'avait pas trop le choix de l'écouter, sinon il allait l'abandonner ici et franchement elle n'avait pas grande chance de s'en sortir si c'était le cas. Du moins, sauf si elle a un talent qu'elle garde caché, mais dans ce cas, elle l'aurait sortie plus tôt se talent pour se sortir de cet enfer toute seule. Enfin, elle aurait essayé en tout cas. Lui-même aurait du mal à s'en sortir tout seul avec tous ces gens et il est le Grand Malak de la mort, des ténèbres et du chaos, alors il n'imagine pas une gamine comme elle. Les pouvoirs magiques ne peuvent pas toujours les sortir de situation désavantageuse. La preuve, avec toute sa puissance, il avait tout de même été piéger par un sort lancé par des sorciers et la reine. La Malak tenta de ne pas repenser à ça, car cela faisait remonter sa rage et ce n'est pas ce dont il avait besoin maintenant pour sortir d'ici.

Lorsqu'elle fut prête, le jeune homme ouvrit la porte et la franchit en premier. La gamine lui emboita le pas. Pourtant, ils n'étaient toujours pas tirés d'affaire. Le nombre de gardes à l'extérieur était encore pire que l'intérieur. Il ne doutait plus du tout désormais. Tous ces hommes étaient partie en pause déjeunée tout à l'heure et là ils sont tous revenus pour l'emmerder. S'il ne se retenait pas, il aurait soupiré de nouveau. Ils étaient tous les deux planqués et Kuroï cherchait une solution pour se tirer de là. La jeune fille à ses côtés l'interpella soudainement. Elle lui donna quelques informations concernant les gardes et son attention se reporta sur eux. Deux options s'offraient aux deux compagnons du moment. Les mêmes qu'il s'était posés un peu plus tôt. La discrétion où on fonce dans le tas. Il y avait de nombreuxs coins d'ombre, mais au final ça ne servait à rien, car il était le seul à pouvoir s'y dissimuler. Tuer les gardes se mettant sur son chemin était aussi une possibilité, mais il refusait catégoriquement de faire confiance à la gamine. Depuis la trahison de la personne qu'il avait aimée, il ne pouvait plus se permettre de mettre sa confiance dans les mains d'un être terrestre. Ce n'était plus possible. Il s'imaginait immédiatement que s'il entamait le combat avec tous ces gardes, au lieu de lui venir en aide, elle prendrait la fuite. Certes, ils ne sont pas tous des lâches et des traitres, mais il n'allait pas prendre de chance.

Le Malak réfléchissait à toute vitesse. Observant chaque mouvement des gardes, mais il se devait de choisir vite. Quelque chose, qui était inévitable, arriva finalement. Des gardes arrivèrent en panique et commencèrent à expliquer la situation. Ils avaient trouvé le corps de leur cher maître. Tout ce petit monde commença à se disperser à la recherche du coupable. C'est là que le Malak eut une idée. Autant profiter de la panique. Ils recherchent quelqu'un et bien ils l'auront. Sans dire quoi que ce soit à la jeune fille. Il ferma les yeux et posa une main sur le sol. Ça lui demandait beaucoup plus de concentrations qu'autrefois, mais ça ne devrait pas lui prendre trop de temps, sinon ils finiraient par trouver leur petite cachette qui on doit l'avoué n'était pas idéal. Son bras émanait une aura noire et soudain après quelques secondes, un être sombre, ressemblant à une ombre apparue devant eux. Sans dire le moindre mot, Kuroï ordonna à cette chose de foncer vers les gardes encore présents dans le coin. Elle s'exécuta sans attendre, semant encore plus la panique lorsqu'on la remarqua et lorsqu'elle s'attaqua à eux.

Voilà, maintenant occupé avec l'ombre. Il fit signe à la petite de le suivre et surtout de se dépêcher. Il sortit de sa cachette et se mit à courir pour quitter la propriété de cette ordure. Même si certains gardes remarquèrent leur fuite, ils ne purent les suivre, toujours bloqué par l'entité noire qui se mettait en travers. Il continua de courir pour être le plus loin possible de cet endroit. Il s'arrêta seulement lorsqu'il fut sûr d'être suffisamment éloigné et dans un lieu où il n'y avait personne. Une ruelle. Le Malak reprit son souffle avant de se tourner vers la jeune fille. Kuroi n'eut cependant pas le temps d'ouvrir la bouche. De chaque côté de la ruelle se tenait un sorcier. C'était bien pire que des gardes ça. Le jeune homme sortit l'une de ces épées et jeta un rapide coup d'oeil vers la jeune fille. Il n'avait pas trop le choix là.

-J'espère pour toi que tu sais un peu te battre, car tu devras t'occuper de celui de derrière maintenant.

Après ces mots, il fonça sur son premier adversaire. Il lui porta quelques coups, que ce dernier para. Le Grand Malak esquiva sans trop de mal les attaques du sorcier qui s'avérait ne pas être très puissant. D'un côté, les plus forts se trouvent à être tout près de la reine. Au palais. Ce combat à peine quelques secondes... Lorsqu'il eut l'opportunité, il para un coup avec sa lame et l'attrapa de son bras démoniaque, bien que camouflé sous son manteau et un gant. Il souleva de terre l'homme qui lui faisait face et lorsqu'il entendit un bruit de craquement, il le relâcha. Pour un nain, on ne s'attendrait pas à ça. Le Malak se retourna en espérant avoir bien fait de faire confiance à cette gamine et qu'il ne l'avait pas conduit à la mort en lui demandant de s'occuper d'un sorcier.

_________________
KUROI AME ☼
« Ce n'est que mon opinion... Mais quand il s'agit d'enseigner la discipline à quelqu'un, je crois que la douleur est la méthode la plus efficace.»

Yamashita d'Épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 13

Feuille de personnage
Techniques:
Inventaires:
Dim 18 Mar - 16:14
Les deux compagnons réfléchissaient encore à leurs options quand des humains informèrent finalement les autres gardes présents que leurs employés avaient été assassiné, les membres de la garde se séparent et se mirent à la recherche des deux assassins qui étaient temporairement dans dissimule, mais s'ils n'agissaient pas très vite, ils seraient bientôt remarques par la garde et devraient mené un dur et long combat, même si la jeune femme avait assez récupérez de magie pour pouvoir utiliser son pouvoir.

L'oeil d'Iliéna fût attiré par le grand Malak, ce dernier posa une main au sol, son bras auparavant perceptible dans la noirceur, devient entouré d'une couleur noire ce qui le rendait pratiquement invisible, une silhouette apparaissant après quelques secondes, quelque chose qui ressemblait à une ombre, la jeune femme observa cette dernière partir en direction des gardes, surement à la suite d'un ordre silencieux du Malak, attirant l'attention de ces derniers et bloquant le chemin, les empêchant de partir à la poursuite des deux personnes qui bien sûr avaient commencé à fuir au signe du propriétaire de l'ombre.

Arrivant finalement dans une ruelle après une longue course à en faire perdre haleine, la demi-elfe s'arrêtait pour récupérer son souffle, après cette course effrénée, un peu de repos ne serait pas de refus, entendant les paroles de celui qui l'accompagnait, elle tourna son regard à droite puis à gauche, effectivement ils étaient en présence de deux sorciers de la reine qui ne semblaient pas être des champions de la reine mais des novices, et donc la demi-elfe pourrait surement en gérer un pendant que le Malak s'occuperait de l'autre.

Elle analysait les environs, cherchant quelque chose qui pourrait lui suivre d'arme temporaire mais ne trouva rien, l’avantage avec les novices c’est qu’ils fonçaient souvent tête baisser sans réfléchir aux conséquences de leurs actes, le sorcier qui se tenait devant elle semblait faire partie de ceux-là, car il fonça l’épée a la main sur le demi-elfe laissant des ouvertures dans sa défense exploitable, il visait le coeur de cette dernière, réagissant rapidement, elle fit un pas de cote, évitant de justesse la lame qui effleura ses vêtements; une flamme bleue fit son apparition sur sa main droite qu’elle utilisa pour saisir le poignet de son opposant dans le but de lui faire perdre la prise sur son arme.

Sous l’effet de la douleur, ce dernier lâcha son arme qui tomba au sol, profitant du fait qu’il tenait son poignet, ayant subi de légers dégâts mais surtout une brulure, elle récupéra l’arme et l’enroba de flammes bleues, tenant celle-ci a deux mains après avoir éteint la flamme présente sur sa main, la demi-elfe porta un coup qui allait surement clôturer le duel quant au dernier moment le son de l’acier qui entre en contact resonna, le sorcier avait rapidement sorti deux autres armes, des dagues qui semblaient être au moins d’une bonne qualité voir très bonne; qu’ils cachaient surement dans un etui autour de sa taille ou dans ses vêtements, ce qu’il perdait en allonge il le gagnait en vitesse et pouvait bloquer certains coups.

Réfléchissant rapidement, le demi-elfe devait trouver une distraction qui lui donnerait l’avantage, activant une technique invoquant des boules de feu rapidement, elle se servit de cette brève diversion pour invoquer une Élémentaire de feu qui a l’aide de son lien avec cet élément offrait un sérieux avantage, étant maintenant à deux contre un et contre un novice, pendant que son adversaire luttait pour résister aux assauts magiques de l’invocation, il ne prêtait plus attention à Iliéna qui s’étais glissé dans son dos, le transperçant finalement avec la lame de l’épée qu’elle venait de récupérer plusieurs tot après son invocation, mettant un terme au combat; jetant l’arme au sol qui ne lui convenait pas, elle récupéra les etuis à dagues du sorcier ainsi que ces dernières, cela pourrait lui servir, révoquant l’élémentaire après un remerciement pour son aide. Se retournant, elle se demandait ou en était son compagnon, attachant les etuis à dagues à ses hanches et rangeant ces dernières à l’intérieur.

La jeune femme s'étira les muscles, cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas fait d'exercices du genre, ni même utilisé sa magie, elle était encore faible pour le moment mais ça reviendrait avec le temps. Il y avait un temps où son maitre organisait des combats avec le but de le divertir, mais cela l'avait vite lassé et donc il avait abandonné.

C'était plus épuisant que je m'y attendais, après tout cela fait longtemps que je n'ai pas participé à de vrais combats. Et toi ça va?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 61

Feuille de personnage
Techniques:
Inventaires:
Voir le profil de l'utilisateur




Kuroi Ame
Grand Malak de la Mort, du Chaos et des Ténèbres
Lun 19 Mar - 20:18
Un jeu d'enfant. Franchement, Kuroï était un peu déçu que le sorcier ne lui offre pas plus de résistance, mais bon il ne devait pas trop en demander à des êtres aussi pathétiques qui sont là uniquement pour garder les rues. La reine concentre ses plus grandes fortes autour d'elle, la population de la ville n'était pas une priorité à ses yeux. Cette femme était vraiment un mauvais souverain d'après le Malak, Enfin, ce n'était pas important de penser à cela maintenant. Le plus important était de savoir si la petite qu'il venait de libérer arrivait à se débrouiller contre le sorcier. Si pour lui le sorcier n'était pas une menace sérieuse, c'était sans aucun doute différent pour elle. Elle ne semblait pas fort, au du moins si on la compare à sa force à lui. Même affaiblis, il restait tout de même légèrement au-dessus de la moyenne. D'ailleurs, si elle est vraiment une esclave, ça l'étonnerait même pas qu'elle n'ait jamais combattue par le passé, alors lui demander une telle chose était sans doute une erreur de jugement.

Puis, il n'avait pas tellement confiance non plus. Il craignait également qu'elle décide de se tirer et le laisse se démerder tout seul. Bien qu'il puisse sans doute y arriver sans problème, vu que maintenant il savait que les sorciers étaient vraiment faibles. En fait, il réalisait aussi qu'il aurait sans doute dû lui refiler l'une de ces épées avant de foncer. Il n'a pas été très malin sur le coup, la gamine ne semblait pas armée. Mais bon tout le monde possède des pouvoirs magiques ici non? Il s'était raccroché à cette idée pendant son rapide combat. Puis, il n'était pas trop du style à prêter ces armes à une personne qu'il ne connaît pas. Il ne prendra pas de chance de se faire poignardé dans le dos par sa propre arme.

Lorsque le Grand Malak de la mort se retourna pour pouvoir agir si elle avait besoin d'aide. Il put assister à la fin du combat de cette dernière. Un être de feu était présent et se battait, alors qu'elle termina l'affrontement en l'attaquant dans le dos. Les deux sorciers étaient maintenant tous les deux hors d'état de nuire. Deux partisans en moins pour la sorcière Uthyr. Kuroi n'était pas vraiment avancé puisque ce n'était que deux pions complètement inutiles. Alors que la jeune fille était en train de récupérer des choses sur le corps de son adversaire, le Malak se retourna et fit quelques pas. Il leva la tête vers le ciel gris un instant, ce demandant ce qu'il allait faire maintenant. La gamine était maintenant libre, il ne lui restait plus qu'à quitter complètement la ville basse pour être en sécurité, mais elle n'avait plus besoin de lui désormais pour ça. Il n'avait plus à perdre son temps avec tout ça. Il devait poursuivre son objectif premier qui est de récupérer ses pouvoirs.

Même si cela était un objectif impossible pour l'instant. Cette fille serait-elle un allié potentiel? Peut-être un jour, mais pour l'instant il en doutait. C'était une esclave. Non. En fait, elle est une traitre et une criminelle désormais. Elle n'a aucune influence et elle devra vivre caché pour ne pas se faire prendre. Elle se débrouille bien en magie, mais s'encombrer d'une fille comme ça n'était pas possible. La voix de cette dernière résonna derrière lui et il baissa la tête sans pour autant se retourner. D'ailleurs, il avait toujours sa capuche de son manteau sur la tête. Il ne pouvait pas la retirer comme ça dans les rues, il allait se faire reconnaître par quelqu'un.

- Ça va.

Répondit-il simplement avant d'enfin lui faire face. Il ne chercha pas vraiment à l'interroger sur ses précédentes paroles, ça ne l'intéressait pas. Puis ce n'était pas le moment de discuter. Du moins, avec lui ce n'est jamais un bon moment. Il n'aime pas parler. L'épée, qu'il tenait dans sa main retourna à sa place. Il était temps pour lui de partir d'ici. Si des sorciers leur avaient tendu un piège ici, d'autres pourraient venir et si un habitant passait dans le coin et qu'ils étaient encore là à côté des corps, là aussi ça serait un problème. Il avait suffisamment fait un carnage dans cette ville, la prochaine fois qu'il y mettrait les pieds ça sera lorsqu'il sera prêt à combattre cette reine et ces sbires. Quelques secondes s'écoulèrent avant qu'il continue toujours de cette voix inexpressive.

- Bien, maintenant que tu es sortie, j'ai pu rien à faire dans cette ville.

Kuroi se retourna une nouvelle fois commençant tranquillement à quitter la ruelle. Ignorant au passage complètement les corps des sorciers étendus sur le sol. Quand quelqu'un les découvrirait, il sera déjà très loin d'ici. Le Malak s'arrêta pourtant afin de parler une dernière fois.

- À partir d'ici, tu es toute seule gamine. Je te conseille tout de même de ne pas rester dans cette ville. Tu vas être recherchée désormais.

Après cela, sans dire au revoir ou même un signe, il marche de nouveau quittant la ruelle. Kuroi se fondit dans la masse de monde qui marchait dans les rues en direction cette fois de l'entrée de la ville. Il ignorait où il allait exactement, mais ça viendrait. Il trouverait bien.

_________________
KUROI AME ☼
« Ce n'est que mon opinion... Mais quand il s'agit d'enseigner la discipline à quelqu'un, je crois que la douleur est la méthode la plus efficace.»

Yamashita d'Épicode
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dream World :: Elysia :: Umbraria :: Capitales :: Ville Basse-
Sauter vers: